Bienvenue chez CENTURY 21 Victor Hugo, Agence immobilière GRENOBLE 38000

Le PTZ, crédit nouvelle génération.

Publiée le 18/01/2016

~ Des changements importants sont survenus dans le PTZ afin de favoriser l'accession à la propriété sur presque l'ensemble du territoire.

 

Depuis le 1er Janvier, le prêt à taux zéro (PTZ) est renforcé sur l'ensemble du territoire et étendu dans l'ancien à toutes les communes rurales. Ces conditions avantageuses vont favoriser l'accession à la propriété.

Imaginé il y a plusieurs années pour faciliter l'accession à la propriété des ménages à revenus modeste, le PTZ a subi plusieurs aménagements susceptibles d'avoir céé des incertitudes quand à ses conditions d'admissibilité. Rappelons ici sa définition : il s'agit d'un prêt complémentaire (associé à d'autres prêts ou des apport personnels), sans intérêts et sans frais, accordé aux personnes qui souhaitent, sous conditions de ressources et de résidences, devenir propriétaires pour la première fois d'une résidence principale. Il est donc exclusivement réservé aux primo-accédants. Les modifications d'Octobre 2014 et de Janvier 2015 ont, en réalité, permis de l'accorder à davantage de ménages.

Le dernier changement annoncé par le Président de la République en Octobre a été détaillée en Novembre. Il étend, à compter du 1er Janver 2016, le PTZ quasiment à la totalité du territoireet augmente le plafond de revenus pour pouvoir en bénéficier. Il relève également le plafond du prêt à 40% du prix d'achat du bien (18 à 26% jusqu'alors) et instaure un différé de remboursement de 5 à 15 ans (contre 0 à 14 ans, au préalable). La durée du prêt est également étendue à 20 ans minimum afin de réduire le montant des mensualités.

Le changement concerne aussi l'extension de son champ d'application, dans l'ancien, à la France entière. Alors qu'il n'était jusque là ouvert que dans 6 000 communes, les 30 000 communes rurales de l'Hexagone sont désormais concernées. Seule contrainte : le bien ancien doit être une maison ou un appartement à rénover et le montant des travaux doit être au moins égal à 25% du coût total de l'opération.