Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Victor Hugo, Agence immobilière GRENOBLE 38000

Emprunter sans apport, c'est encore possible !

Publiée le 14/11/2019

 

Si la règle des 10% d'apport est toujours en vigueur, les banques acceptent des financements à 100% ou 110% selon certaines conditions.

L'année 2019 restera exceptionnelle pour le crédit immobilier pour trois raisons : des taux qui ont enchaîné les records à la baisse, des durées d'emprunt qui n'ont cessé de s'allonger et des taux d'apport en constante diminution. Les établissements bancaires peuvent ainsi répondre à la demande de jeunes ménages faiblement dotés en épargne et qui n'auraient pas pu sans cela réaliser leurs projets immobiliers, même aux conditions exceptionnelles de taux et de durées qui leur sont proposées.

Sans apport. Si la régle des 10% d'apport est toujours en vigueur, les banques se montrent beaucoup plus flexibles depuis le début de l'année 2019 et il reste possible d'acheter sans aucun apport, voire même sous certaines conditions, de financer les taxes et frais payés chez le notaire. On parle alors de financement à 110%. Les banques acceptent d'autant plus facilement ce type de financement à 100% ou 110% que les acquéreurs sont jeunes (moins de 35 ans) et justifient d'une bonne situation profesionnelle.

Sous quelles conditions ? S'il n'est pas possible de réunir 10% d'apport, les banques demandent d'avoir quand même une épargne dite de précaution, qui doit représenter 5 000€ ou 3 mois de mensualité de remboursement. Les banques se montrent un peu plus sélectives sur ce type de financement.

Ecart de taux. Il faut aussi savoir que l'écart de taux entre un emprunteur disposant de 20% d'apport et celui qui n'en a pas peut représenter jusqu'à 0,25%. Autrement dit, le premier pourra, par exemple, obtenir un taux de 1,20% sur 20 ans quand le deuxième se verra proposer un taux de 1,40%.

Aussrance emprunteur. Quant à ceux qui disposent d'un apport confortable, il est recommandé de ne pas l'utiliser entièrement. Avec des taux aussi bas, il faut plutôt maximiser le levier d'endettement et conserver son épargne, d'autant qu'avec un crédit immobilier, l'assurance emprunteur protège le capital. En cas de décès ou d'invalidité, l'assurance prendra en charger l'intégralité du crédit.

Notre actualité