Bienvenue chez CENTURY 21 Victor Hugo, Agence immobilière GRENOBLE 38000

Préfecture / Place de l'Etoile A GRENOBLE, un quartier très prisé.

Publiée le 21/11/2016

 

Animé par des commerces de qualité et une vraie vie de quartier, ce secteur du centre-ville de Grenoble est très recherché. C'est aussi l'un des plus chers de la ville avec des prix de vente qui débutent en moyenne à 3 000 Euros le M².

L'offre immobilière étant rare, les biens partent vite et à des prix élevés concernant le quartier Préfecture autour de la place de Verdun. Dans son prolongement se trouve la place de l'Etoile qui doit son nom à sa forme, ce secteur est quant à lui très attractif, il y a une vraie vie de quartier. La rue de Strasbourg, adjacente, est réputée pour ses commerces de qualité, le secteur est assez préservé. Ce quartier est proche du centre-ville mais l'on n'est pas trop gêné par la circulation car il n'est pas situé sur les grands axes. En revance, en quelques minutes, on peut s'échapper de la ville pour aller du côté du Grésivaudan.

LE CACHET DE L'ANCIEN.

Ce quartier est également apprécié pour la qualité de ses immeubles de type haussmannien et ses appartements qui possèdent de beaux volumes, de hauts plafonds, avec des sols en parquet... Autour de la place de Verdun, une bonne partie des immeubles ont été rénovés. Certains, peu nombreux, datent d'une dizaine d'années. Les appartements oscillent entre 3 000 et 4 000 euros le M². D'une manière générale, dans ce secteur, les logements qui ne sont pas en bon état se vendent entre 2 500 et 2 600 euros le M² et entre 3 000 et 4 000 euros le M² quand ils ont été entièrement réhabilités. Les petits surfaces se font très rares, ce qui fait grimper les prix. Rue Charles-Tartari, dans des immeubles des années 70, elles se négocient entre 3 400 et 3 500 euros le M². Les investisseurs apprécient particulièrement ce secteur car ils cherchent à faire un investissement patrimonial et ils savent qu'ils pourront le revendre au même prix dans 15 ans. Les grandes surfaces, du T3 au T5, se vendent à des prix équivalents à ceux de la place Victor Hugo, Championnet ou du quatier l'Île-Verte. Il faut compter au minimum 300 000 euros pour un T3. Les appartements de plus de 100m², dans des immeubles récents datant des années 80, se vendent à partir de 500 000 euros rue Beyle-Stendhal. Les stationnement sont en sous-sol, les appartements ont des terrasses, etc. Les clients sont essentiellement des familles aisées, de jeunes cadres dynamiques d"une quarantaine d'année avec des enfants. Quelques maisons de ville se trouvent rue Fantin-Latour et derrière la préfecture mais elles se comptent sur les doights de la main. Leurs prix s'élèvent au minimum à 4 000 euros le M² !