Bienvenue chez CENTURY 21 Victor Hugo, Agence immobilière GRENOBLE 38000

PINEL : LA PREMIERE OFFRE SCPI

Publiée le 20/11/2015

Le dispositif Pinel accorde, sous conditions, des avantages fiscaux substantiels aux investisseurs. Désormais, il est possible d’en bénéficier en achetant des parts de la toute première société civile de placement immobilier (SCPI) éligible à ce dispositif. 

 

Avant d’aller plus loin, un décryptage s’impose. Une société civile de placement immobilier (SCPI) offre l’opportunité d’investir dans des immeubles dédiés à la location. Le principe est le suivant : l’acquéreur achète des parts de cette société qui en retour, il perçoit une part des loyers. Ce dispositif « pierre papier » compte au moins deux avantages : il favorise la diversification patrimoniale et assure le versement de revenus réguliers. Depuis mai, dernier il est possible d’investir dans une SCPI qui relève du dispositif Pinel et donc de bénéficier des avantages fiscaux qui y sont associés. L’initiative en revient à la société Urban Prenium qui commercialise la toute première SCPI Pinel, Urban Vitalim.

Jusqu’à 21% de réduction d’impôts. Ce fonds entend privilégier la réhabilitation d’immeubles d’habitation situés dans plusieurs centres-villes de métropoles régionales et cibles les villes de Bordeaux, Montpellier, Aix-en-Provence, Nancy et Caen. Il s’intéresse également aux bureaux inoccupés qu’il pourrait transformer en logements. Concrètement, que peuvent espérer les investisseurs de cette SCPI ? Tout d’abord, soyons francs, le rendement reste assez faible : Urban prenium estime, en effet, que la rentabilité oscillera de 2,20 à 2,30 % nets par an avant impôt. L’avantage de la formule est donc ailleurs et, plus précisément, dans la substantielle réduction d’impôts qu’elle autorise. Le dispositif Pinel permettra, en effet, d’obtenir une réduction direct d’impôt de 21 % du montant investi par le souscripteur, à condition que celui-ci conserve ses parts pendant une durée de 12ans*.

Sur un plan pratique, le prix de la souscription s’élève à 500 euros par part et le minimum de souscription est fixé à dix parts ; les frais d’entrée se montent, par ailleurs, à 12 %. Les acquéreurs qui souhaiteraient investir dans ce projet ont jusqu’au 27 mai 2016 pour le faire. A cette date, Urban prenium devrait avoir collecté la quinzaine de millions d’euros qui lui permettra de lancer cette opération, la première en son genre.

*et dans la limite du plafond des niches fiscales de 300 000 euros par an.