Bienvenue chez CENTURY 21 Victor Hugo, Agence immobilière GRENOBLE 38000

LES RESIDENCES SENIORS ONT LE VENT EN POUPE !

Publiée le 13/11/2015

Le marché des résidences services pour seniors reprend, cette année, des couleurs. Mais il convient d'adopter certaines précautions pour réussir son investissement.

- LE BON plan du moment : Selon l'Insee, environ un quart de la population française est âgée de plus de 60 ans. En 2060, ce sera une personne sur trois. Ces chiffres le prouvent : les résidences services pour seniors correspondent à un réel enjeu de société. Rappelons que ces structures accueillent des personnes valides souhaitant vivre dans un logement meublé autonome et confortable, tout en bénéficiant de services adaptés : restaurant, coiffure, blanchisserie, ménage... Même si le parc croît d'environ 5 000 logements par an, la demande est encore loin d'être satisfaite.

- LES AVANTAGES financiers : Le régime Censi-Bouvard donne accès à une réduction d'impôt étalée sur 9 ans correspondant à 11% du prix du bien, dans la limite de 300 000 euros, soit 33 000 euros de cadeau fiscal. Mais, en 2015, le plafonnement des niches fiscales limite cet avantage à 18 000 euros, soit +4% des revenus imposables selon le barème progressif. Faites vos calculs : le statut de loueur en meublé non professionnels (LMNP) peut vous être plus favorable. Vérifiez aussi les conditions de récupération de la TVA, il faut notamment que l'exploitant de la résidence propose au moins trois services agréés en plus de l'hébergement.

- LES ERREURS à ne pas comettre. Comme pour tout achat immobilier, il convient de prendre un certain nombre de précautions pour éviter les mauvaises surprises et, en premier lieu, bien choisir le programme où l'on va investir. Son emplacement notamment, est primordial, la proximité des transports, des commerces... Mieux vaut également opter pour un promoteur reconnu sur le marché qui soit aussi le futur exploitant de la résidence. Si vous n'êtes pas un spécialiste, faites appel à un notaire ou à un avocat pour éplucher toutes les clauses du bail commercial. De même, faites vous aider pour vérifier que le montage financier tient la route. Ne vous fiez pas aux sirènes du rendement : un taux de 4% vous sera également promis sur la base des revenus locatifs, mais ce n'est pas toujours la réalité.