Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Victor Hugo, Agence immobilière GRENOBLE 38000

DEVENIR PROPRIETAIRE EN 2015.

Publiée le 02/02/2015

Quelles sont les perspectives pour acheter un logement en 2015 ? La conjoncture pointe quelques aspects favorables, avec des taux d'intérêt toujours plus bas, des prix en baisse, et des aides gouvernementales maintenues.

Les dernières statistiques publiées par le Crédit Foncier et Guy Hoquet Immobilier permettent un optimisme mesuré pour 2015 : certes, le volume d'activité est en baisse de 5%, mais le Crédit Foncier prévoit une hausse des transactions en 2015. Le bémol consiste dans le faible nombre de primo-accédants sur le marché, écartés par le haut niveau des prix. C'est pourquoi de nombreux professionnels plaident pour le retour du prêt à taux zéro dans l'ancien, au moins pour les jeunes ménages modestes.

PRIX EN BAISSE. Exceptée la capitale où les prix se sont maintenus (+0.6% par rapport à 2013), de nombreuses régions enregistrent une baisse significative. L'indice des notaires-Insee note un recul des prix de l'immobilier baissent de 0.4% au troisième trimestre 2014. Derrière cette moyenne, les prix commencent à fléchir sensiblement dans certaines régions, jusqu'à 15% dans les zones les moins dynamiques, et 10% environ en petite couronne parisienne. De belles opportunités sont donc offertes aux acquéreurs.

APL MAINTENUE. Il était question de réduire fortement le nombre de personne éligibles à cette aide de l'Etat, puisque le projet était de la restreindre aux seuls ménages ayant vu leurs revenus chuter de plus de 30% par rapport à la date de signature du crédit. Or, ces aides profitent actuellement à un demi million de ménages modestes, sous conditions de revenus, et, permettent de diminuer le coût de la mensualité de plus de 30%, dans certains cas. Face à l'inquiétude manifestée, la mesure a été reculée d'un an? Une bonne nouvelle pour les futurs acquéreurs.

SIMPLIFICATION DE L'ECO PTZ. Depuis le 1er Janvier, la formule a été simplifiée, pour la rendre plus accessible. Ce ne sont plus les banques, mais des artisans certifiés "reconnus garants de l'environnement" (RGE) qui attesteront de l'éligibilité des travaux de rénovation énergétique. La liste des matériaux autorisés est harmonisée avec cele du crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE). Il s'agit de tripler le nombre de bénéficiaires de l'éco PTZ.